Tremblez voyageur, le Myanmar va exploser

Le tourisme est un drôle d’écosystème, plus réactif qu’un paraplégique sans son fauteuil. L’autre jour, je reçois un mail limite alarmiste ayant pour objet « Birmanie, Alerte SST ». Quand j’ai vu l’intitulé j’ai cru à une explosion nucléaire à Yangon que j’aurai complètement loupé.

Après réflexion, et considérant que le Myanmar était quand même loin du niveau de l’Iran ou de la Corée du Nord, je me suis dit que la bombe nucléaire ce serait pour plus tard. Il ne restait donc plus que les musulmans, dernier fléau après l’aspartame et Taal.

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis maintenant près d’un an, les Rohingyias de confession musulmane donc et accessoirement peuple le plus opprimé du monde selon Human’s Right Watch , subit un véritable nettoyage ethnique dans l’état Rakhine à l’Ouest d’Eden. Non content de s’en prendre à une minorité qui n’a rien demandé à personne, le conflit mené par U Wirathu la pucelle de Mandalay, je dis pucelle parce qu’il est moine et pas parce qu’il porte une robe, s’est progressivement étendu à toutes les personnes vénérant Allah. A tel point que des affrontements ont eu lieu près de Thandwe, ou se trouve les fameuse plages de Ngapali et même dans la région de Yangon. Pour faire simple, c’est tendu du slibard.

En Octobre 2013, des bombes ont même explosé à de l’état Shan jusqu’à Yangon, blessant un touriste américain alors dans sa chambre au Traders. Depuis c’est la guerre civile. J’ai dû m’acheter une Kalachnikov et un gilet par balle pour me sentir plus en sécurité lorsque je me ballade dans Yangon. Kiev à côté de ça, c’est une manif de collégiens en soutient à Leonarda. Pour les bombes, rien à voir avec les musulmans mais forcément quand ça explose dans un hôtel, ça fait claquer des genoux jusqu’en France. L’effet papillon quoi.

Devant ce genre d’évènement, la réaction est généralement radicale : PLANQUEZ VOUS ! Ne partez pas. Si vous êtes touristes allez plutôt en Thailande c’est moins tendu du slip, sauf pour les filles … Et puis, le soleil est plus jaune là-bas….

Si vous êtes résident sur place, cloitrez-vous chez vous. Envoyez votre bonne faire les courses pour vous, une birmane ça se change plus facilement qu’un expat, et souscrivez à une bonne obsèque (#PFG).

Dans les deux cas, si vous bravez l’interdit, évitez les lieux publics et encore plus ceux de grands rassemblements. Donc la Shwedagon, la Sule, le Kandawgyi tout ça on oubli. Vous irez visiter le hall de votre hôtel ou votre chambre. A la rigueur Anawartha Road mais quand le marché est fini à 2 heure du matin. Faut paniquer, surtout sans protections…

Et le tourisme dans tout ça ? Eh bien, ce genre de nouvelle délicieusement anxiogène n’agit pas vraiment en aphrodisiaque sur le désir de partir des voyageurs. Pire, c’est même un tue l’amour relativement efficace surtout auprès des touristes français. Je tiens cependant à vous rassurer. Les bombes n’explosent plus à Yangon depuis Octobre de l’année dernière, la touriste américaine va bien et je me demande ce que c’est que ce sac tout seul devant ma porte. C’est marrant ce bruit d’horl

Note : Quand Wi-Wi, dans sa belle robe rouge et jaune aura fini son épuration ethnique, car c’est bien de cela dont il est question, il pour s’atteler à la dure tache de ramener toutes les femmes birmanes vendues aux fermiers chinois du fin fond du Yunnan. A ben non, ils sont bouddhistes, ils ont le droit, eux …

sticker-oui-oui-et-sa-voiture-jaune-taxi

Une réflexion sur « Tremblez voyageur, le Myanmar va exploser »

  1. intéressants ces points de vue, moi qui est un familier du Myanmar depuis 16 ans, vrai en ce qui concerne les expats de l’Asie du sud est et de l’Afrique………

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s